MEYAYA

bwiti fang || remarques sur la graphie utilis�e || lexique bwiti || bibliographie
Lexique Bwiti

(graphie utilis�e par les bwitistes Fang, inspir�e des traductions de la bible en fang par les premiers missionnaires)

Le lexique sera enrichi r�guli�rement


les grades initiatiques
Etemale non-initi�
Mv�n (pl. bemv�n)le candidat � l'initiation
Bandzi, Bandji, Banji(terme Mitsogho)
initi�, celui qui a vu
Nimal'ancien initi�.
Kombocelui qui peut initier

les officiants
B�ti
joueur de harpe
Kambo (Ekambo)
ordonnateur de la c�r�monie, "gendarme": est l� pour faire respecter le rituel, surveiller la participation de tous, r�veiller les mous ou les endormis (a une �p�e ou une torche)
Kombo
le chef de l'initiation ou celui qui peut initier parce qu'il conna�t les plantes. C'est aussi celui qui peut organiser une c�r�monie c'est � dire le propri�taire d'un temple.
Nganga
au d�part d�signe au Gabon le devin-guerisseur. A pris dans le Bwiti le sens exclusif de ministre du culte. C'est l'acteur principal de la c�r�monie, l'interm�diaire entre les hommes et les dieux. Il a deux assistants. Ils repr�sentent: lui m�me Nzame, les deux assistants: Nyingone et None.
Nima na Kombo
a la fonction profane d'intendant: il s'occupe de toute l'organisation mat�rielle de la c�r�monie.
Yemb�
celui qui lance les chants
Yombo
la cheftaine des femmes. elle se tient � part dans sa chambre et ne sort que pour les rites qu'elle dirige. Il y a trois Yombo, comme il y a trois Nganga.

la c�r�monie
Ngoz�c�r�monie rituelle de base (3 nuits)
Efunla naissance (jeudi soir)
Nkengle noyau (vendredi soir) qui peut �tre soit:
Nkeng abiale: la "mort" de l'enfant au moment de la naissance
Nkeng mwengue: la mort proprement dite
Meyayala renaissance (samedi soir)
On trouve dans certaines branches une soir�e preparatoire: Efun b�gn le mercredi soir; on pr�cise alors Efun ngoma pour le jeudi

le Panth�on Bwiti
Mebeghe le Dieu primordial, celui qui pose l'oeuf dans lequel sont Nzame, None et Nyingone
Nzame le premier n� de l'oeuf. celui qui devait cr�er les �tres de la terre � partir de son propre sang
Nyingone (Ninegone) la cadette de Nzame.
None le dernier n�
Kambo le placenta qui entourait les trois dieux. St Michel
Evus/ekurana les faces mauvaises et bonnes engendr�es par le placenta et le cordon ombilical
Nsem le premier inceste entre Nyingone et None
MukengueAdam
MangongoEve
Abona-litougo le fils ain� d'Adam et d'Eve (Ca�n)
Massana femme commune de Ca�n et de son fr�re cadet.
Nzambia-Pongo J�sus, avatar d'Adam
Mzambia-Vanga fr�re de j�sus au cie: Ekurana: Saint Michel
Agn�pe, Egn�pe Marie, avatar d'Eve

termes Divers
P�pi, Mweneke ou Mosodwe langue sacr�e du Bwiti (langue Tsigho)
Mwengue la mort
Ngombi danses et chants nocturnes

Les instruments de musique
Agong le grand grelot qu'agite la Yombo-m�re
Aleang la clochette (ponctue le d�but et la fin de chaque chant: le Nganga en a une, le Kambo aussi)
B� ou mb�gn (moungongo en mitsogho) arc musical (accompagne les moments de recueillement et les pri�res)
Etsigha la corne d'antilope du Kambo
Mimb� les tambours:
- Mekeme: le petit tambour (voix haute)
- Ekaminda: le moyen (voix haute)
- Ngom ou Ossoumba: le grand tambour en forme d'amphore (voix basse)
Ngoma (ngomfi ou ngombi en mitsogho) la cithare qui a deux formes:
- Nzoe ngoma: la grande cithare qui joue dans le temple et ne le quitte jamais
- Okambo ngoma: la petite cithare qui joue pendant les pauses et lorsqu'il faut sortir du temple
Obaka la tringle sonore (barre de bois fich�e entre deux b�ches plant�es dans le sol du temple).
Mibia b�tonnet de percussion de l'obaka
Sok� le hochet
Yogha (pl.: beyoga) les grelots des Yombo qu'elles agitent pendant certaines danses.

La chapelle ( voir plan du temple)
Ak�nle poteau central
Mewubale foyer
Otsa la torche
Enzambale tabernacle
Mobongol'autel ("la machinerie" pour les initi�s)

La forge
Akovala forge
Nk�mle soufflet
Edule marteau
Nn�ml'enclume

Lexique
- Bwiti -


[BWITI FANG